13 novembre 2013

Tarte au thon et à la tomate de mon enfance

Après un dernier article ma foi fort alcoolisé et pas très politiquement correct (rapport au vomi sur le tapis, tout ça), je vais tenter de me racheter une conduite et d'être un poil plus bucolique (j'ai dit bucolique, pas alcoolique, merci)

Ah, pardon :  je vais assommer le chaton qui prend mon séchoir à linge pour une via ferrata, et je reviens.

(meowwwwwwwww)

Hum. Bucolique, disais-je.

On a tous un plat qu'on chérit parce qu'il nous rappelle notre enfance. Parce qu'il éveille en nous des souvenirs, parce que si l'on ferme les yeux l'espace d'un instant, l'on se retrouve, gamin, notre serviette à carreaux rouge et blanc autour du cou, assis à la table familiale. Les odeurs, les couleurs, les saveurs sont là. Le regard malicieux de la petite sœur qui fait des bulles dans son verre d'eau, son vieux bavoir bleu tout rafistolé de scotch. Le buffet aux photos douces et tristes à la fois. La porte-fenêtre et au loin, là-bas, derrière la balançoire, l'amandier en fleurs. Je ne peux pas les voir de ma place, mais je les devine, les vignes qui bordent mon jardin et s'étendent à perte de vue. Le soleil de Provence réchauffe la cuisine et mon cœur, à moins que ce ne soit le four que Maman vient d'ouvrir. Hmm, une tarte, ma préférée. Thon, tomates, moutarde. Simple, parfaite. Ouvre les yeux.

 

LES INGRÉDIENTS :

  • une pâte feuilletée (maison ou pas)
  • 2 généreuses cuillères à soupe de moutarde
  • une boîte de 140g de thon au naturel
  • 3 tomates
  • 20cl de crème liquide
  • sel, poivre
  • 60g de gruyère râpé
  • du parmesan en copeaux
  • du basilic

LA PRÉPARATION :

Après avoir appris au chaton à voler d'un bout à l'autre de la cuisine, à défaut de l'avoir laissé voler du thon, je préchauffe mon four à 200°C.

Je fonce le moule à tarte avec ma pâte préalablement étalée, et je pique le fond à l'aide d'une fourchette.

Je badigeonne ce même fond de moutarde, et j'y dépose le thon égoutté et émietté.

Les tomates, ensuite : je les découpe en fines rondelles dont j'enlève le cœur et les pépins afin qu'elles ne rendent pas trop d'eau. Et je les dispose joliment dans le moule.

Je sale, je poivre, je répartis mes copeaux de parmesan et mon gruyère.

Enfin, je verse la crème et je parsème de basilic émincé.

J'enfourne pour 30 minutes environ.

Et un peu plus tard, en déposant le plat sur la table familiale, ma table, je regarde mes enfants. Leurs yeux rigolards, leurs sourires, les boucles blondes de l'une et la jolie frange de l'autre. Elles m'observent, et leurs regards se posent sur la tarte de mon enfance et de la leur. "Ça sent bon, Maman !" Si vous saviez ...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous en pensez quoi ?