9 mai 2016

Gaufres liégeoises

Tu croyais que je n'allais plus pondre que des articles où je râle, où je me plains de cette put********** (oui tout ça) de grippe qui nous a bien tenu en haleine (de chacal) 4 looongues semaines, mais qui a eu le bon goût de m'épargner, moi, pour que je puisse jouer les Dr House, la canne en moins, l'humour en ... moins, auprès de ma populace décimée, durant 4 looongues semaines. Tu pensais que ce blog allait virer mémère à son caniche (je hais les caniches, pardon Brigitte), entre couture à fleurs et petite laine.

Que nenni mon poulet. Je m'appelle pas Kitchen pour rien (oui, Kitchen c'est mon nom de famille, tu savais pas ?). Chez les Kiteucheune, on fait la cuisine bordayl (enfin JE fais la popote, et ILS bouffent hein). Et comme j'avais promis une recette de gaufres liégeoises à la fin de mon dernier billet, pour les 2 du fond qui suivent et qui attendent depuis le 1er mai en rafraichissant leur écran toutes les 5 minutes, c'est bon les gars, on se détend de la souris, la recette est JUSTE ICI.

Oh punaise oh punaise

Concentrons-nous un instant (j'ai une journée de boulot dans les papattes, je ne sais pas si ça se voit que je suis limite fatiguée là).

La recette est merveilleuse, je l'ai dénichée sans gloire aucune sur le Journal des Femmes qui le tient lui même du blog Gourmandelise, si je ne m'abuse. Elle nécessite un peu de temps de repos, donc contrairement à mes recettes habituelles on ne fait pas ça à 15h55 si on veut goûter à 16h. 
Compte 1h30 de préparation + repos avant la cuisson finale.

LES INGRÉDIENTS (pour 20 gaufres) :
  • 375 g de farine
  • 22 cl de lait tiède
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 2 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 150 g de beurre doux
  • 100 g de sucre en gros grains
  • 1 pincée de sel

EN CUISINE !

La préparation se fait en 3 étapes : on fait un pâton qu'on laisse lever, on y ajoute le beurre et le sucre et on laisse pousser un peu encore, et on cuit.

Allez zou, étape 1 : dans un saladier, on mélange farine, sucre vanillé et sel, et on fait un puits. On dilue la levure de boulanger dans le lait tiède (attention, pas trop chaud sinon couic la levure), et on verse dans le puits. On touille à la spatule jusqu'à ce que l'on obtienne un pâte homogène et assez compacte. On couvre d'un torchon propre et on laisse reposer ce petit monde dans un endroit tempéré 30 à 45 minutes. Pendant ce temps, on va se mater le dernier épisode de Game of Thrones (et on ne spoile pas les copains sur FB putain.)


... après la 1ère levée

Étape 2 : étape grassouillo-délicate où il faut ajouter progressivement le beurre fondu, puis le sucre en grains (pas de pub mais c'est celui que j'ai utilisé) ou sucre perlé.
Grassouillo-délicate car je n'arrivais pas à mélanger à la cuillère, et j'ai dû y foutre les mains. Je vous passe la sensation fort ... étrange (hum). En tous cas j'ai les paluches hydratées jusqu'à l’hiver prochain les mecs.
On laisse encore reposer une vingtaine de minutes.

Le jaune là, c'est le beurre (=le MAL)

Étape 3 : la cuisson. On dépose une boule de pâte (une grosse cuillère à soupe) sur chaque empreinte du gaufrier bien chaud. On rajoute une petite pincée de grains de sucre sur chaque boule, on ferme et on attend (c'est dur, je sais). Avec mon gaufrier, la cuisson prend environ 2 minutes. Il faut vérifier pour les premières, elles doivent être joliment dorées.



Il n'est rien besoin de rajouter sur ces petites merveilles (hop hop hop, range ton pot de NutNut toi là-bas), elles sont croustillantes, fondantes avec ce délicieux petit goût de caramel ... Bonheur sur tes papilles et beurre sur tes hanches, c'est cadeau !



6 commentaires :

  1. elles ont l'air trop trop bonnes ces gaufres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles le sont (Mmmmmmmm ...) :) Il faut essayer !!!

      Supprimer
  2. ça en fait combien avec tes quantités... rapport à mes 6 ados....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en fais une vingtaine là. Mais comme ce sont des ados ... tu peux doubler la recette non ?

      Supprimer

Vous en pensez quoi ?